Réflexions sur l'Art Abstrait

 


Accueil

 

Réflexions sur l'Art Abstrait

 

Baudelaire, Article sur Delacroix

 

"Pour parler exactement, il n’y a dans la nature ni ligne ni couleur. C’est l’homme qui crée la ligne et la couleur. Ce sont deux abstractions qui tirent leur égale noblesse d’une même origine (…).

La ligne et la couleur font penser et rêver toutes les deux ; les plaisirs qui en dérivent sont d’une nature différente, mais parfaitement égale et absolument indépendante du sujet du tableau.

Un tableau de Delacroix, placé à une trop grande distance pour que vous puissiez juger de l'agrément des contours ou de la qualité plus ou moins dramatique du sujet, vous pénètre déjà d’une volupté surnaturelle. Il vous semble qu’une atmosphère magique a marché vers vous et vous enveloppe. Sombre, délicieuse pourtant, lumineuse, mais tranquille, cette impression, qui prend pour toujours sa place dans votre mémoire, prouve le vrai, le parfait coloriste. Et l’analyse du sujet, quand vous vous approchez, n’enlèvera rien et n’ajoutera rien à ce plaisir primitif, dont la source est ailleurs et loin de toute pensée concrète.

Je puis inverser l’exemple. Une figure bien dessinée vous pénètre d’un plaisir tout à fait étranger au sujet. Voluptueuse ou terrible, cette figure ne doit son charme qu’à l’arabesque qu’elle découpe dans l’espace. Les membres d’un martyr qu’on écorche, le corps d’une nymphe pâmée, s’ils sont savamment dessinés, comportent un genre de plaisir dans les éléments duquel le sujet n’entre pour rien."

 

 

 

 

Klee

"Pour un peintre, être abstrait ne signifie pas transformer en abstraction des correspondances éventuelles entre des objets naturels, mais consiste à dégager, indépendamment de ces correspondances éventuelles, les rapports créateurs purs qui existent entre ces objets […] Exemples de rapports créateurs purs : rapports entre clair et obscur, couleur et clair-obscur, couleur et couleur, long et court, large et étroit, pointu et émoussé, gauche et droite, bas et haut, avant et arrière, cercle, carré et triangle, etc."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Georges Roque, Qu’est-ce que l’art abstrait ?

 Pour les formalistes, l’art abstrait est l’aboutissement d’une purification des formes qui vise à les libérer de tout ce qui est vu comme étranger aux moyens propres à la peinture afin de s’approcher ainsi de son essence.

Pour les absolutistes, l’art abstrait est aussi l’aboutissement d’une purification des formes, mais au sens où l’abstraction consisterait à purifier les formes elles-mêmes afin d'aboutir à leur dématérialisation, à l’essence des idées.

 

 

Soulages

Soulages dit: "Il y a des peintures abstraites qui valent seulement par le mouvement qu'elles figurent. Ces mouvements tendent à raconter les états d'âme du peintre, au moment où il fait un tableau. Moi, je ne raconte rien."

 

 

 haut